L’amour est-il un choix ?

téléchargement (3)

« Aimer, c’est trouver sa richesse hors de soi. »
Éléments de philosophie, Emile-Auguste Chartier, dit Alain

 

Selon certains penseurs, dont le philosophe André Comte-Sponville, l’amour véritable et non égoïste se confond avec la sagesse. C’est un puissant sentiment qui fait vivre et qui apporte de la joie. Mais l’amour pour être grandiose doit être choisi en pleine conscience.

Le choix est le plus grand pouvoir qui nous ait donné. Choisir c’est s’engager, c’est exister. Choisir l’amour c’est se positionner face à l’autre, face à soi-même, en exprimant l’être que l’on est, et face à la vie. Cependant certaines personnes ne savent pas ou ont peur d’aimer, et en s’imposant certains comportements ils bloquent eux-mêmes leurs sentiments.

Mais qu’est ce qui nous empêche d’aimer ? Et comment aller au-delà de ces obstacles ?

téléchargement

« L’amour craint le doute, cependant il grandit par le doute et périt souvent de la certitude. »
  Les aphorismes du temps présent, Gustave Le Bon

 

La peur paralysante qui nous entrave d’aimer

L’amour fait peur, il n’est pas toujours confortable, il impose de traverser des tempêtes. Dans le choix il y a une force qui fait peur également. En choisissant l’amour je prends des risques de tomber, d’avoir le cœur brisé, de se tromper. En choisissant je prends également des responsabilités, la responsabilité de l’autre mais également la responsabilité de qui je suis, de mes aspirations profondes, je prends la responsabilité du couple que je vais créer. En effet, chaque choix est une création qui nous construit, qui mène à l’action et qui transforme notre monde. Même si je choisis de ne pas choisir l’amour, je fais un choix , celui de refuser l’option qui m’est proposé. Je m’abstient et même si cela entraîne des conséquences il est confortable de se laisser une porte de sortie, de pouvoir s’échapper. En effet, prendre une position face à l’autre est angoissant surtout pour les personnes qui ont du mal à s’engager, qui sont attachés à leur liberté et qui cogitent continuellement sur le bien fondé du couple. Il est toujours rassurant de pouvoir reculer, je m’avance d’un pas mais je recule de deux, tel est le fonctionnement de certaines personnes. Elles croient que de cette façon elles se protègent en ne prenant pas de risques. Mais en s’empêchant d’aimer ne s’empêche-t-on  pas tout simplement de vivre ? S’échapper est-ce vivre pleinement ?

téléchargement (4)

« Est-ce que notre amour serait devenu aussi fort avec les années si la brume ne nous avait pas volé nos souvenirs ? Peut-être a-t-elle permis à d’anciennes blessures de se refermer. »
Le Géant enfoui, Kazuo Ishiguro

 

Nos expériences contrariantes : l’enfance et nos histoires passées

Nous héritons de certains de nos comportements qui nous immobilisent. Ceux hérités par exemple d’un père absent ou des querelles des parents qui nous ont inspirés perfidement. Nos histoires amoureuses nous façonnent. Il suffit d’avoir une mauvaise expérience pour nous mettre plus bas que terre. Imaginons un instant que toutes ces blessures dont nous héritons se présentent comme des ombres sur le tableau de notre vie. Ces ombres deviennent des personnages inconscients qui se créent en nous. Leur impact est tel qu’ils nous condamnent à toujours revenir à nos blessures, nous bloquent, bloquent nos sentiments et nous empêchent de pouvoir vraiment aimer. Pour en sortir de cet état nous devons donner un sens à nos blessures, en être un témoin bienveillant de nos auto-sabotages, démasquer les rôles qui nous martyrisent à notre insu.

Se laisser aimer c’est prendre le risque de découvrir les parts inconnues de soi, c’est un total lâcher prise, c’est un lâcher prise du contrôle, des peurs et des à priori. J’irais plus loin en disant que c’est la résistance à notre propre rencontre qui nous empêche la rencontre avec l’autre. Car cette rencontre nous met à nu. Elle nous met à nu déjà devant nous même puis devant l’autre.

L’amour que nous voulons donner à l’autre doit d’abord être en nous-mêmes. Cet amour est un engagement qui concerne d’abord la relation qu’on a avec soi. Nous ne guérissons jamais totalement de nos blessures mais je crois dur comme fer qu’au fil du temps ces blessures deviennent des empreintes qui se dissolvent dans l’amour. Seul le cœur guérit le cœur. Mais pour cela nous devons nous donner des moyens, car la démarche ne peut venir que de nous-mêmes, du fond de notre cœur. Si nous ne voulons pas avancer et nous ne faisons pas cette démarche nous n’avancerons jamais car nous attirons dans notre existence ce que nous portons à l’intérieur de nous-mêmes. Pour avancer il faut évoluer et le premier pas vers cet évolution est déjà d’apprendre à ne pas avoir peur de ce qui est profond et surtout de se donner l’autorisation de le vivre.

téléchargement (5)

« L’amour est le plus dangereux de tous les maux qui sont à craindre. »
L’école amoureuse, VII, Antoine Bret

 

Nos convictions très arrêtés

L’amour nous coupe l’herbe sous le pied et nous prive de notre liberté. Est ce vrai ? Ceux qui affirment cela n’ont peut-être pas su faire évoluer leur couple. Jung disait :  » Là ou l’amour règne, il n’y a pas de volonté de puissance et là ou domine la puissance manque l’amour. L’un est l’ombre de l’autre. » Il voulait dire par là que c’est la puissance de soi à soi, et non à l’autre, qu’il faut retrouver pour qu’une relation à l’autre soit épanouissante. En effet, il ne faut pas s’imposer à tout prix, il ne faut pas imposer sa puissance à l’autre , le rapport de force n’a pas de lieu d’être dans une relation amoureuse. Au contraire nous devons nous soutenir, être là l’un pour l’autre et discuter de tout ce qui nous contrarie.

Pour aimer pleinement il ne faut pas perdre contact avec ses émotions, les émotions de l’autre et la réalité. Il faut avoir une vraie conscience d’aimer, c’est-à-dire être présent à l’autre physiquement, mentalement et émotionnellement. Il faut aussi accepter l’autre dans sa totalité et ne pas essayer de le changer à tout prix. Nous pouvons travailler sur notre couple et essayer de l’améliorer mais cela ne nous donne pas le droit de vouloir changer l’autre. Chacun évolue de sa propre manière et je crois qu’au fil du temps nous ne pouvons que nous améliorer et devenir une meilleure version de nous-mêmes. Si nous portons de l’amour à la personne qui accompagne notre vie avec ses qualités et ses défauts, il y a des fortes chances que nous aimions encore plus la version améliorée de cette personne.

téléchargement (6)

« Chaque jour je t’aime davantage, aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain. »
L’éternelle chanson, Rosemonde Gérard

 

L’amour au-delà d’un sentiment et de l’engagement est une énergie qui concerne d’abord la relation qu’on a avec soi. L’amour est un grand nettoyeur par ce qu’il nous invite à l’épreuve spirituelle et nécessairement à la maturité. Pour accéder à cette dimension de l’amour suprême il faut du temps. L’amour ne doit pas nous servir à combler nos manques mais à découvrir cet état second des sentiments qui au-delà de notre bien-être doit être un cadeau désintéressée que nous voulons inconditionnellement offrir à l’autre, à notre moitié. L’amour se présente alors comme un apprentissage de la vie, une expérience qui nous permet de nous sentir vivant. L’amour n’est pas un obstacle, au contraire il doit nous permettre de devenir pleinement acteur de son existence. Dire non à l’amour c’est dire non à l’essence même de la vie. En disant oui à l’amour qui se présente je m’écarte de tout ce qui empêche le mouvement même de la vie. L’amour nous donne le sentiment d’appartenance à un grand tout qui ne dépend plus de moi ou de l’autre et qui dépasse largement le couple. Il nous aide à poser notre regard sur le monde, de s’y préoccuper et de vouloir le découvrir. Ma vision d’amour se présente de cette façon, je m’imagine avec toi que j’aime en haut d’une montagne regardant en même direction et contemplant le monde, notre monde qui nous appartient.

téléchargement (1)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s